En savoir plus !
Beretta 84 F

Beretta 84 F

Caractéristiques:

Calibre: 9 mm.
Munition: .380 A.C.P..
Longueur totale: 172 mm.
Longueur du canon: 97 mm.
Poids vide: 650 g.
Capacité: 13 coups.
Pays: Italie.

Généralités:
Le 84-F brille par une certaine compacité qui le place résolument dans la gamme des armes défensives parfaitement adaptées à la protection personnelle. Son calibre intermédiaire entre le 7,65 mm et le 9 x 19 mm limite son efficacité à des distances ne dépassant pas les 30 m face à des objectifs pas ou peu protégés.

Nous trouvons sur le 84-F l'ensemble des points positifs déjà rencontrés sur le modèle comme les 81,
le tout adapté aux dimensions de l'arme. L'avertisseur de fin de chargeur bloque la culasse mobile en position ouverte après le tir de la dernière cartouche. Quant au bouton-poussoir de chargeur, il est réversible en quelques minutes sans opérations manuelles compliquées et peut-être monter indifféremment à droite ou à gauche suivant le désir de chacun. Il est également possible de vérifier si une cartouche de chambrée. Dans sa dernière hypothèse, l'extracteur dépasse latéralement en dévoilant sa partie supérieure vernie en rouge. Il est possible de contrôler visuellement ou toucher (de nuit) la présence d'une cartouche dans le canon sans avoir à manœuvrer la culasse. Ce gain de temps, cette absence de bruit consécutif au frottement des pièces métalliques sont autant d'atouts pour riposter avec surprise et efficacité. Les rainures peu saillantes sur le profil antérieur et postérieur de la poignée assurent une prise plus ferme en cas de tir à l'improviste ou avec des mains moites.

Beretta, depuis des années, répondant en cela à la demande des utilisateurs, a opté pour la mise en place sur ce type d'arme d'un pontet combat assurant un meilleur appui lors des tirs d'efficacité à deux mains. La forme fuyante et plus orthodoxe des pontets des pistolets 81 et 84 première génération a été remplacée par un design plus en rapport avec les nécessités actuelles du tir. Légèrement strié sur sa face de préhension, il donne une agressivité très marquée à ce modèle. Cette dernière est amplifiée par la couleur noire des plaquettes de crosse quadrillées en diamant sur presque toute leur surface. Le célèbre logo à trois flèches est visible sur les deux faces.

Les appareils de visée sont constitués d'un cran de mire et d'un guidon, ils sont conformes à la vocation de l'arme. Il est inutile de chercher un quelconque réglage de la fenêtre de visée. Monté à queue d'aronde, seul un léger déplacement latéral par tapotement avec un maillet permet de modifier sensiblement l'orientation de la ligne de mire. Simple, rudimentaire, robuste, les trois objectifs résument l'ensemble. Le guidon à hauteur décroissante est taillée dans la masse, légèrement arrondi à sa surface, il s'intègre naturellement dans la forme de la culasse. Quant à la hausse, elle se montre très discrète, disparaissant dans la masse de la culasse. Un blanc accentue pour chacun des dispositifs le cadrage en autorisant une visée presque instinctive, l'œil se portant immédiatement sur ses deux repères.

Les pistolets Beretta de la série 84 sont des armes semi-automatiques avec fonctionnement par masse reculante. Après le départ du coup, la pression ne produit pas légal de combustion fait reculer la culasse provoquant le dégagement de la douille au moyen de l'extracteur avant de l'éjecter. La fin du mouvement assure l'armement du marteau et la compression du ressort récupérateur. Sous son action, la culasse est renvoyée vers l'avant et prélève par l'intermédiaire de l'entraîneur inférieur une nouvelle cartouche en appui sur la planche élévatrice du chargeur. La phase finale est aussi classique et se caractérise par l'introduction dans la chambre de la cartouche et la fermeture complète de la culasse après verrouillage complet des pièces.