En savoir plus !
Browning M 28

Browning M 28
Origine Internet.

Caractéristiques:

Calibre: 7,92 mm.
Munition: 8 x 57 JS.
Longueur totale: 1,107 m.
Longueur du canon: 0,611 m.
Poids de l'arme vide: 7,8 kg.
Poids de l'arme chargée: 8,6 kg.
Poids du chargeur garni: de 0,750 à 0,780 kg.
Alimentation: chargeur de 30 cartouches.
Cadence de tir: 600 c/mn.
Cadence de tir pratique: 250 c/mn.
Cadence de tir au coup par coup: 80 c/mn.
Pays: Pologne.

Description:
Le Browning M 28 fonctionne par emprunt des gaz en un point du canon. Ces gaz actionnent le piston d'entraînement du mécanisme de la culasse.

Le canon comporte 4 rayures droitières, il est refroidi par air. Sa partie arrière est renflée avec 54 entailles transversales pour augmenter la surface de refroidissement, il possède un filetage de liaison du canon à la boîte de culasse.

Le filetage d'extrémité du canon est protégé par un écrou qu'on enlève pour y visser un cache-flammes en entonnoir ou un cône réducteur au diamètre du canon pour le tir de cartouche à blanc. Sur le canon se trouve également le tenon du guidon et le guidon, sur les exemplaires tardifs, on y trouve aussi le couvre-guidon.

Le cylindre à gaz, alimenté à partir du trou de gaz aménagé à la partie inférieure du canon, comporte un piston d'entraînement du mécanisme de la culasse. Le cylindre est fermé à l'avant par un régulateur à gaz à trois positions. On y a aménagé également six orifices d'échappement des gaz. La partie arrière du cylindre est muni d'un garde-main en bois dont le poids à été réduit par perçage axial d'un orifice de 24 mm de diamètre.

La boîte de culasse loge les éléments de la culasse et la glissière associée au piston à gaz. La pièce de culasse qui assure les fonctions de verrouillage du canon lors de la mise à feu, d'introduction de la cartouche dans la chambre et d'extraction de la douille, est reliée au verrou qui occupe une position avant haute. Le percuteur est logé dans la pièce de culasse. Le verrou est solidaire du chien par goupille ainsi que la glissière du piston.

Dans la partie arrière de la boîte de culasse, on trouve le logement de l'amortisseur de recul absorbant les vibrations dues aux chocs de la culasse sur l'arrière de la boîte. Ce logement est aménagé dans la crosse en bois, il contient une tige-guide et le ressort de recul qui est aussi le ressort de percussion.

Du côté gauche de la boîte de culasse, on distingue, la goupille de fixation du cylindre à gaz, puis la goupille d'assemblage de la boîte de culasse. Au-dessus, on a le levier d'armement surmonté par la glissière arrière de la culasse.

Sur le côté droit de la boîte de culasse, on aperçoit les extrémités des goupilles nommées ci-dessus.

La fenêtre d'éjection peut être cachée par un couvercle associé à un mécanisme à levier sur lequel est fixé un tenon d'ouverture automatique du couvercle, lors du déplacement vers l'arrière du levier d'armement.

A la partie inférieure de la boîte de culasse, on a les logements du chargeur et du mécanisme de détente avec la poignée pistolet. Le logement de détente contient tous les éléments du mécanisme de détente et la plaquette de l'éjecteur. L'arrêtoir du chargeur est également protégé par le pontet.

Du côté gauche du logement du mécanisme de détente, on trouve la sûreté qui fait également fonction de sélecteur.

A la partie supérieure de la boîte de culasse, se trouve la planchette de hausse. en position rabattue, la distance de tir est de 300 m. La graduation de 4 à 16 par déplacement du curseur à cran de mire, permet des portées de 400 à 1 600 m.

La crosse en bois loge le mécanisme de recul et l'amortisseur avec le sabot de crosse métallique et un piton de bretelle.

Le logement de chargeur est protégé par un couvercle rotatif. Lorsqu'on introduit le chargeur, le couvercle est appliqué contre le dessous du garde-main.

Le M 28 est équipé d'un bipied qui est fixé au bout du cylindre à gaz.