En savoir plus ! En savoir plus !
Fusil Carcano Mle 1891

Fusil Carcano Mle 1891

Fusil Carcano Mle 1891

Caractéristiques:

Calibre: 6,5 mm.
Munition: 6,5 Carcano.
Longueur totale: 1,290 m.
Longueur avec baïonnette: 1,590 m.
Longueur du canon: 0,790 m.
Poids vide: 4,00 kg.
Capacité du magasin: 6 cartouches.
Pays: Italie.

Généralités:
Les armes du système Mannlicher Carcano sont parfois appelées Paravicino-Carcano; Terni; Carcano-Beretta; Mauser Paravicino. Ce fusil fut développé et mis au point par le contrôleur général lieutenant-colonel Salvatore Carcano et le directeur de la Fabbrica Reala d'Armi de Turin colonel G. Paravicino. Ils ont combiné un système de culasse Mauser simplifié et le magasin Mannlicher.



Description:
La monture est d'une seule pièce avec une crosse anglaise et fût long. Le canon et la monture sont rendus solidaires au moyen d'une capucine et d'une grenadière. Un garde-main encadre la hausse et recouvre le canon jusqu'à la grenadière.

Le canon est à pans au tonnerre et de section ronde ensuite, il est alésé au calibre 6,5 mm et il comporte quatre rayures à droite à pas progressif. En sortie de chambre, le pas est de 490 mm et se resserre progressivement pour être de 210 mm à la bouche.

La boîte de culasse est cylindrique, avec une large fenêtre d'alimentation-éjection en partie haute. La partie arrière est fendue afin de laisser le passage du levier d'armement. La culasse mobile est à verrou à quatre mouvements. Le corps du verrou porte la cuvette de tri, les deux tenons de verrouillages sont placés en tête, l'extracteur est à griffe, le levier d'armement qui est droit de termine par une boule. Sur les armes fabriquées avant 1912, l'extracteur traverse le tenon latéral droit, sur les armes postérieures à cette date, il est placé au-dessus du tenon afin de faciliter la fabrication.

La culasse Carcano est conçue d'une façon particulière: le mouvement d'ouverture de la culasse mobile fait reculer le bouchon porte-percuteur grâce à sa rampe hélicoïdale. L'armement définitif ne devient effectif qu'au moment de la fermeture, par l'accrochage du talon de percuteur sur la tête de la gâchette. La culasse comprend en outre le percuteur, son ressort, un tube-guide, un bouchon et la sûreté.

Le magasin est constitué par un boîtier qui fait saillie devant le pontet. Il possède un élévateur à branche unique avec ressort à lame. On l'alimente avec un chargeur introduit d'une capacité de six cartouches, ce chargeur n'a pas de position préférentielle, il est retenu par un crochet en S et après le chambrage de la dernière cartouche, il tombe automatiquement par l'ouverture pratiquée à cet effet à la base du magasin.

r> Les organes de visée sont constitués par un guidon monté sur une embase solidaire d'une bague et par une hausse à cadran réglable de 600 à 2 000 m. La hausse de combat est celle du cran de mire fixe, elle correspond à la distance de 450 m et s'utilise avec la planchette rabattue vers l'avant, à cet effet une encoche est aménagée dans le garde-main.



Une baguette est portée en permanence sous le canon, elle est fixée au moyen d'un filetage placé quelques centimètres en arrière de la tête et qui vient se visser dans un trou taraudé de l'embouchoir. L'arme reçoit une épée-baïonnette.



Constructeurs:
Fabbrica Reale d'Armi de Brescia.
Fabbrica d'Armi de Stati.
Fabbrica Reale d'Armi de Torino.
Fabbrica d'Armi Torre Ammunzata.
Fabbrica d'Armi Pietro Beretta.
Weber de Zûrich (Suiisse) période 1915-1918.