La dynastie des ANCION.

C'est très tôt qu'il est fait mention, dans la corporation des armuriers, des Ancion. Dans la liste qui a été adressée au préfet Desmousseaux de tous les ouvriers employés à la Manufacture Nationale d'Armes de Guerre, le 1er floréal AN II de la République Française, qui contenait plus de 600 noms, il est déjà relevé trois Ancion, Denis-Joseph Ancion, compagnon cannonier, Hubert Ancion, compagnon canonnier et Goerges Ancion, maître monteur.

Ancion Alferd, Liège 1866-1900, fils de Dieudonné, frère de Jules Ancion, avait créé la firme J. Ancion & Cie.

Ancion Dieudioné, Liège, environ 1836-1860; en 1937, avec son fils Dieudonné et Nicolas Hanquet & Cie, créent la Fabrique d'armes de Liège, aussi, sous la raison social Ancion, Hanquet & Cie. En 1842-1867, la raison social est D. Ancion & Cie.

Ancion Dieudonné, Liège, 1837-1880, fils de Dieudonné.

Ancion J.J., environ 1789-1832, fait partie de la dynastie des Ancion.

Ancion Jules, Liège, 1837-1880, fils de Dieudonné. En 1866, crée la nouvelle Firme J. Ancion & Ancion & cie, il fait partie de la Société des Anglais.

Ancion-Marx Léopold, Liège 1832-1842, suivant J.J. Ancion.

Ancion & Fils, Liège, 1832-1842, suivant J.J. Ancion.

Ancion & fils J., Liège, 1873-1900, fondé de Dieudonné Ancion environ 1837 et de la Fabrique d'ames de Liège.

Ancion & Cie, Liège, 1842-1866, fabrique d'armes de guerre et de chasse aussi Dresse-Ancion-Laloux & Cie.

Ancion-Hanquet & cie, Liège, 1837-1840, Fabrique d'armes de Liège.

Ancion-Renkin-Pirlot-Francotte, Liège, 1854-1863, Société des Anglais. Association de Jules Ancion, Renkin Frères, Pirlot Frères et Auguste Francotte pour la fabrication de 150 000 fusils Enfields.

Ancion Db. devient Ancion-Marx.

Ancion-Jacques, directeur-gérant de l'ancienne S.P.R.L. Ancion Marx, 23.12.88-23.4.79.