En savoir plus ! En savoir plus !
Gasser 1870

Gasser 1870

Gasser 1870

Caractéristiques:

Calibre: 11 mm.
Munition: 11 mm Mle 1870 ou 11 mm Mle 1882.
Longueur totale: 320 mm.
Longueur du canon: 184 mm.
Poids à vide: 1370 g.
Capacité: 6 coups.
Pays: Autriche.

Généralités:
Ce revolver, massif était destiné aux troupes à cheval. Le besoin théorique s'élevait à 3061 pièces. Le 3 septembre 1870, l'empereur autrichien François Joseph passait une commande initiale de 3000 revolvers chez Gasser.

Du point de vue technique, le revolver représente une évolution de système à broche de Lefaucheux: le cadre est ouvert, la portière de chargement caractéristique ainsi que l'éjecteur à baguette. Une autre caractéristique est le ressort vissé sur le côté droit de la carcasse. Ce ressort est une invention d'Auguste Francotte en 1865. La particularité du revolver pour l'armée austro-hongroise est la vis à aillette qui sert à bloquer l'éjecteur au repos. pour éjecter les douilles vide, on doit d'abord desserrer cette vis et ensuite seulement bouger l'extracteur.

Les officiers achetaient leurs armes personnelles à leur frais. Ces revolvers ne diffèrent pas du modèle reglementaire. Bien entendu, il y a des variantes plus ou moins gravées et parfois nickelées. Ces revolvers sont civil et les marquages militaires sont absents.

Description:
L'arme est à cadre ouvert fonctionne en double action. Le canon est vissé dans la carcasse.

Le barillet est lisse, la portière de chargement se trouve sur le côté droit. Elle se manœuvre dans le sens de l'arme du bas vers le haut.

Le canon et le barillet sont en acier, la carcasse est en fer. Les plaquettes de la poignée-pistolet sont en bois.

L'extracteur est à baguette.

Les organes de visé sont constitués d'un guidon à grain d'orge et d'un cran de mire en V.

Constructeur:
L. Gasser, Wien-Ottakring.

Marquages:
Les revolvers militaires livrés par Gasser portent le numéro de série sur les pièces principales, carcasse, canon et barillet.

Le bâti du canon porte sur le côté gauche l'inscription L. Gasser Wien.



Sur le barillet, on trouve l'année de production en deux chiffres avec les initiales couronnes des frères Gasser LG ou JG.

Le pan supérieur du canon porte le millésime de l'acceptation militaire (sauf le premier chiffre de l'année).

A l'occasion de la livraison au corps, un marquage régimentaire est frappé sur le côté gauche, normalement au-dessus de la détente. Après réattribution, ce marquage est annulé par un grand X. Le nouveau marquage pouvait occuper une place près de la crosse.

Les officiers achetaient leurs armes à leur frais, ces revolvers ne diffèrent pas des modèles réglementaires mais l'on peut trouver des armes gravées ou nickelées achetées sur le marché civil, dans ce cas les marquages militaires sont absents.