En savoir plus ! En savoir plus !
M 16

M 16


Caractéristiques:
Calibre: 5,56 mm.
Munition: 223 Remington.
Longueur totale: 0,980 m.
Longueur du canon: 0,507 m.
Poids vide: 2,940 kg.
Poids chargé: 3,260 kg.
Capacité du magasin: 20 ou 30 cartouches.
Cadence de tir théorique: 650/850 c/mn.
Pays: U.S.A.

Généralités:
Le terme M 16 s'applique à un fusil d'assaut léger, de petit calibre, créé par la firme Armalite sous l'appellation d'AR 15. Cette société créée en 1954 était une division de la firme aéronautique Fairchild, elle est devenue indépendante en 1960, son but était d'appliquer certaines techniques de pointe à la fabrication des armes. Ses premières réalisation consistèrent en divers fusils, à répétition ou semi-automatiques. En 1956, après avoir réalisé plusieurs prototypes, Armalite sortait son AR-10. C'est un fusil d'assaut en 7,62 mm NATO, aux lignes d'avant-garde, il est dû à Eugène Stoner. Mais avant même que le fabricant ait eu le temps de présenter son arme aux services techniques américains, le M 14 était adopté. La fabrication de l'AR-10 fut alors confiée sous licence à la firme hollandaise Artillerie Inrichtingen, et sa diffusion assurée par plusieurs firmes spécialisées dans la vente d'armes. Quelques pays se procurèrent des AR-10, mais un différent survenu entre Artillerie Inrichtingen et Armalite amena ce dernier à reprendre sa licence et à la confier à Colt en 1959. Entre-temps, l'armée améliorée était devenue l'ARC-10 a. A la même époque, le CONARC avait demandé à Armalite de modifier son AR-10 en vue de lui faire tirer la cartouche de .222 Remington Magnum; après un essai sur l'AR-11, le résultat devint l'AR 15 en .223 Remington. C'est cette arme qui fut opposée au fusil automatique léger Winchester .224 E2. Les essais de l'AR 15 furent très satisfaisants et l'arme fut adoptée d'abord par l'armée de l'air en 1963, l'armée de terre l'utilisa en petite quantité pendant plusieurs années avant de la rendre réglementaire.

Description:
La crosse est triangulaire, sans pente, elle contient le ressort récupérateur. La crosse, le fût et la poignée pistolet sont en matière plastique noire, vert olive sur les premiers modèles, et parfois bleu foncé. La plaque de couche est en caoutchouc.

La carcasse réunie le logement de l'ensemble mobile, le boîtier de mécanisme et le couloir d'alimentation. Au-dessus de la carcasse se trouve une poignée de transport trapézoïdale.

Le levier d'armement se trouve à la partie supérieure de la carcasse, juste derrière la poignée de transport. La fenêtre d'éjection est située sur la droite, elle peut être obturée par un volet à ouverture automatique.

Le canon est enfermé aux trois quarts par un garde-main triangulaire, muni de trous de refroidissement. Ce garde-main recouvre aussi le cylindre à gaz de petite section qui est situé au-dessus du canon.

L'extrémité du canon est terminée par un frein de bouche-cache-flamme.

Le sélecteur de tir est placé sur le côté gauche, au-dessus de la poignée-pistolet. Positionné vers l'avant, l'arme est à la sûreté, vers le bas il permet le tir en rafale, vers l'arrière le tir au coup par coup.

Les organes de visée sont constitués d'un guidon à oreille réglable en hauteur et placé sur un support triangulaire solidaire de la frette de prise des gaz et d'une hausse à équerre basculante à deux œilletons réglable en dérivation et pour les distances de 0 à 300 mètres puis de 300 à 500 mètres. Cette équerre est placée au sommet de la poignée de transport.

Le M 16 reçoit une finition phosphatée pour le canon et les pièces métalliques, l'ensemble mobile est chromé, les pièces en alliage léger sont anodisées gris foncé mat.

Constructeur:
Armalite Inc. Costa Mesa (Californie) pour les prototypes.

Colt Military Arms Division, Hartford (Connecticut) pour les armes de série.