Vidéo
Bazooka 2.36"

Bazooka 2.36

Bazooka 2.36
Origine:
www.eSIStoire.com



Caractéristiques:

Calibre: 2.36" (60 mm).
Longueur totale: 1,549 m.
Portée maximale: 214 m.
Poids: 6,00 kg.
Poids du projectile: 1,540 kg.
Pénétration: 100 mm.
Capacité: 1 coup.
Pays: U.S.A..

Généralités:
Quand les Etats-Unis entrèrent en guerre en 1941, ils y étaient fort mal préparés du fait que, durant de nombreuses années, ils s'étaient refusés à envisager une participation à un autre conflit global si cela pouvait être évité. Il est exact, qu'à partir de 1939, ils avaient par mesure de précaution, procédé à un accroissement de leurs forces, mais sans y apporter de caractère d'urgence, jusqu'à ce que se déclenche l'agression japonaise. Il est juste toutefois, de reconnaître qu'une partie de leur potentiel industriel avait été mise au service des Alliés.

En 1941, leurs possibilités antichars reposaient presque entièrement sur le canon de 37 mm et la mitrailleuse Browning .50, auxquels s'ajoutaient quelques pièces automotrices hâtivement improvisées. Leur infanterie était complètement dépourvue d'armes antichars portatives de quelque nature qu'elles fussent. En 1940, l'armée de terre américaine avait été favorablement impressionnée par une grenade à charge creuse inventée par un Suisse, dont on fabriua une grande quantité sans s'inquiéter d'un moyen de lancement.

A ce stade, comme il arrive parfois à la guerre, les Américains bénéficièrent d'un coup de chance tout à fait fortuit. Il vint à l'idée d'un certain colonel Skinner, de lancer la nouvelle grenade, officiellement appelée M 10, à l'aide d'un appareil de son invention qu'il avait rapidement modifié, le système de mise à feu ayant été improvisé à l'aide de piles pour lampes de poche. L'essai fut concluant. Sur ce, le colonel Skinner se rendit sur un polygone d'essai officiel où il tomba par hasard au milieu d'une démonstration d'engins antichars. Après que le char servant de cible eût été atteint par les neufs roquettes dont il disposait, son arme, baptisée bazooka, d'après un instrument à vent comique dont jouait à l'époque un artiste américain, fut non seulement promptement acceptée, mais mise en fabrication si rapidement que les cinq mille premiers exemplaires sortirent dans le mois.

L'arme se révéla bientôt très efficace et rendit de bons services durant toute la guerre, bien qu'en 1945 elle commençât à perdre du terrain sur les nouveaux blindages allemands. Le cas avait été prévu et un modèle plus puissant mis au point, mais pour diverses raisons, sa fabrication ne commença que lors de la guerre de Corée, quand il fut enfin démontré que l'arme originale avait fait son temps. Dans le cours de son existence, celui-ci subit évidemment une série de modifications et d'améliorations parmi lesquelles figurent l'introduction d'une petite génératrice à la place des piles et le fractionnement de l'arme en deux pièces pour faciliter son transport. Toutes les versions étaient munies d'un bouclier léger en treillis destiné à protéger le tireur contre les gaz de la roquette. Bien que le bazooka ait rendu de grands services à la cause Alliée; il est assez amusant de rappeler qu'il fut aussi largement responsable du développement rapide d'une arme allemande d'un type similaire. Quelques-uns des premiers spécimens de l'engin américain furent en effet pris aux Russes et, à partir d'eux, les Allemands conçurent et mirent rapidement au point une version propre, plus puissante et sous certains aspects supérieure, le Panzerschrek. Assez étrangement, cette version ennemie était de calibre 88 mm et correspondait exactement au calibre 3,5" de la version américaine que le ministre de la Guerre avait refusée en 1945.

Origine des photos ci-dessous: www.eSIStoire.com