En savoir plus !

Krag-Jorgensen M 1889

Photo d'un Mle 89-10.
Krag Mle 1889
Origine: www.CollectibleFirearms.com

Caractéristiques:

Calibre: 8 mm.
Longueur totale: 1,330 m.
Longueur du canon: 0,832 m.
Poids à vide: 4,420 kg.
Capacité du magasin: 5 coups.
Pays: Danemark.

Généralités:
Depuis 1878, le Danemark envisageait l'adoption d'un fusil à répétition. Après avoir testé de nombreux modèles dont les Kropatschek, Fruhwirth, Hotchkiss, Ward-Burton, Remington Keene, etc, c'est finalement un fusil norvégien qui a été retenu. Sa conception résulte des travaux du capitaine Ole Krag et du contrôleur d'armes Erik Jorgensen. Un modèle semblable a été adopté par les Etats Unis en 1892 et par la Norvège en 1894. Ces deux modèles diffèrent du fusil danois par le garde-mai, la portière du magasin et les garnitures.

Description:
La monture est d'une seule pièce à crosse anglaise. Le canon est placé dans un tube faisoant office de garde-main, il est maintenu au fût par deux capucines.

La caractéristique la plus remarquable du Krag est son magasin, il est placé sous la culasse. Il est alimenté de côté au travers d'une fenêtre ouverte par un volet à charnière.
Un ressort à lame et un élévateur se trouve à l'intérieur. Le volet ouvert, les cartouches pénètrent à l'intérieur. Lorsqu'il est fermé, le ressort et l'élévateur s'appuie sur la dernière cartouche et poussent celles-ci vers la gauche, les cartouches viennent ainsi se placer sous la culasse.

Le modèle d'origine avait un volet de chargement à charnière, ce qui obligeait à pencher le fusil en avant et de le tourner vers la gauche pour empêcher les cartouches de tomber.
Dans le modèle américain 1892 et dans le modèle norvégien, la charnière est remplacée par un système de charnière horizontal placé à l'extrémité du magasin et servant également de plate forme de chargement.


Origine: www.CollectibleFirearms.com


Origine: www.CollectibleFirearms.com

La culasse mobile est à verrou, elle est formé d'un cylindre coiffé d'un long extrateur, avec un levier d'armement droit et un chien linéaire. Le verrrouillage est assuré par un unique tenu placé en tête et la base du levier d'armement. L'éjecteur mobile est relevé sous l'action d'un ressort.

Le levier de sécurité est placé sur la carcasse derrière le le levier d'armement. Abaissé, il interdit la maise à feu et immobilise la culasse (dispositif ajouté en 1910).

Les organes de visée sont constitués d'un guidon nu et d'une hausse à curseur et planchette (200 - 2 100 m). Il existait aussi une ligne de mire auxiliaire pour le tir à très longue distance, mais celle-ci a été rapidement supprimée.

Modifications:
Krag-Jorgensen m/89-08.
En 1908 on décida de modifier le fusil en ajoutant une nouvelle sécurité au dispositif de chargement conçu par Berry.

Krag-Jorgensen m/89-10.
En 1910 on à apporté une nouvelle série de petites modifications, la plus important a été la hausse, passée de 2 000 à 2 100 mètres. Le même système de graduation a été apporté à la plupart des fusils précédents employé alors.

En 1925, les canons comportent quatre rayures concentriques, auparavant les cnaons étaient à six rayures Rassmussen, un profil inspiré du système britannique Metford.

Constructeurs:
Gevaerfabriken København, de 1889 à 1910.
Haerens Tojhus, København, de 1910 à 1923.
Haerensrustkammer, de 1923 à 1932.
Haenrens vabenarsenal, de 1932 à 1943.

Il a été produit environ 140 000 fusils et carabines Krag-Jorgensen danois, tous types confondus.

Variantes:

Carabine de cavalerie:
Carabine Krag-Jorgensen m/89:
Il s'agit de la version cavalerie du fusil m/89, il est plus court et plus léger avec des attaches pour la bretelle sur le côté gauche de la crosse.
La hausse graduée d'origine est remplacée par une hausse tangentielle. La carabine adoptée en 1912 a été aussi appelée Rytterkarabin m/89/12.

Modification:
Carabine Krag-Jorgensen m/89-23:
En 1923, les carabines sont modifiées pour recevoir la baïonnette légère de 1915.

Carabine de génie krag-Jorgensen m/89-24:
Destinée au personnel technique, cette variante a été pourvue d'un battant sous la crosse et d'un embouchoir avec un anneau grenadière. L'embouchoir est également équipé d'un tenon de baïonnette. L'arme reçoit un garde-main.

Carabine d'infanterie krag-Jorgensen m/89-24:
La carabine d'infanterie était essentiellement une version raccourcie du fusil m/89. L'arme est dépourvue de garde-main. Au niveau de la hausse, on trouve une gouttière de préhension de chaque côté du fût.

Carabine d'artillerie krag-Jorgensen m/89-24.