En savoir plus !
Sokac

Sokac

Caractéristiques:

Calibre: 9 mm Para.
Munition: 9 x 19.
Longueur totale: 0,810 m.
Longueur crosse repliée: 0,535 m.
Longueur du canon: 0,230 m.
Poids: 3,850 kg.
Capacité: 25 cartouches.
Cadence de tir théorique: 1024 c/mn.
Pays: Croatie.

Description:
Il s'agit d'une arme de calibre 9 mm Parabellum, à culasse non calée, tirant à culasse ouverte dont la production semble avoir commencée entre 1990 et 1992.

La culasse est dotée d'un levier d'armement comportant un poussoir de sécurité, inspiré de celui du PPsH 41. Ce poussoir, qui permet de verrouiller la culasse en position avant ou arrière, constitue la seule sécurité montée sur cette arme.

Tout comme sur le PPsH, le couvercle du boîtier est articulé à la carcasse par une charnière placée à sa partie antérieure et est doté d'un verrou à sa partie postérieure. Si l'on efface ce verrou, on accède à la culasse, au ressort récupérateur et à sa tige-guide, en soulevant le couvercle.

La culasse est une classique masse percutante à percuteur. Un amortisseur en matière plastique est placé à l'arrière de la tige-guide.

La fenêtre d'éjection placée à la partie supérieure du boîtier, tout comme le poussoir de sûreté placé à l'intérieur du pontet, devant la queue de détente, témoignent eux, aussi le l'influence du PPsH 41.

La hausse en équerre protégée par deux oreilles latérales et le guidon sont eux aussi inspirés de celles des armes soviétiques. La crosse est repliable latéralement le long de l'arme.

Le Sokac est alimenté par un chargeur dans lequel les cartouches sont placées sur une seule pile. Cette disposition a contraint à limiter leur capacité à 25 cartouches afin de leur conserver une longueur raisonnable, compatible avec le tir en position couchée.

Variantes:
La première est composée de pièces usinées et de composants réalisés en tôle épaisse repliée, assemblés par de larges cordons de soudure. Le boîtier est réalisé dans un tube d'acier tourné.

L'arme est assez long, (880 mm crosse dépliée et 580 mm crosse repliée), le canon lui-même mesure 30 cm. Les pièces ont été protégées par une phosphatation après sablage, ce qui leur donne un aspect gris foncé mat. La seule pièce non métallique est la poignée pistolet dont la forme est nettement inspirée de celle des fusils d'assaut hongrois AMD.

Sur les premiers modèles fabriqués, la crosse se replie sous l'arme comme celle du MP 40, sur les modèles suivants, elle se replie latéralement.

La seconde version, qui représente un stade plus évolué, est dotée d'un fût, d'une poignée et d'un couloir d'alimentation en matière plastique noire moulée. Cette arme est plus courte et plus légère que la version ci-dessus.

Il en existe une version à canon plus court de 7 cm, dont l'extrémité est munie d'un filetage permettant le montage d'uni silencieux.

La version de base serait appelée P1, celle à silencieux P1S.

Les parties métalliques sont protégées par un brunissage au bain qui leur confère selon les pièces un aspect noir ou rougeâtre.

En dehors de leur numéro de série frappé sous la carcasse et sous le canon, ces armes ne portaient aucun autre marquage.