7,62 Browning
Stock Modèle 1918





Caractéristiques:

Calibre: 7,65 mm.
Munition: 7,65 Browning.
Longueur totale: 173 mm.
Longueur du canon: 92 mm.
Poids à vide: 670 g.
Rayures: 4 à droite.
Capacité: 8 coups.
Système: culasse non calée, platine à simple action.
Pays: Allemagne.

Généralités:
A partir de 1918, la firme Frantz Stock - Maschinen und Werkbaufabrik, à Berlin, se penche sur la conception d'un pistolet semi-automatique simple et robuste. L'étude de ce projet est confiée à Walter Decker. Les premiers pistolets Stock seront produits au début de l'année 1923. Ils font alors l'objet d'une protection industrielle, brevets allemands DRP 143.252 de 1915 et DRP 145.051 de 1918.

Basé en grande partie sur le système Browning, le pistolet Stock utilise un canon fixe entouré par une glissière très enveloppante. Cette glissière est dotée d'une partie tubulaire qui protège totalement le canon. Seuls quelques millimètres de ce canon dépassent du manchon protecteur. Ce pistolet fonctionne selon le principe de la culasse non calée. Lorsque la glissière est en position ouverte, la culasse mobile peut être extraite par le haut, par simple basculement de sa partie avant.

Ces pistolets Stock seront commercialisés en trois calibres, 22 LR, 6,35 mm et 7,65 Browning. Fiable, relativement précis et de bonne facture, le pistolet Stock connaîtra un succès commercial très modeste, la concurrence est nombreuse.

En 1924, la police du gouvernement de Weimar fera l'acquisition de quelques centaines de ces armes en calibre 7,65 mm. Ce matériel se destine alors à l'armement individuel des policiers berlinois. C'est la seule commande officielle connue à ce jour. La production des pistolets Stock, commencée en 1923, sera de courte durée. Les chaînes de fabrication seront arrêtées à la fin de l'année 1925. Vers 1930, la firme va abandonner la fabrication d'armes de poing civils pour s'orienter vers le secteur militaire et celui des machines-outils.

Quelques centaines d'exemplaires de ce modèle seront mis en dotation au sein de services auxiliaires de la Wehrmatch lors du second conflit mondial. Dès 1941, la pénurie d'armes de poing sera une dure réalité, un grand nombre de pistolets semi-automatique, en calibre 7,65 mm, alors en dotation au sein des forces de police, sera reversé à l'armée de terre. Ces armes de police seront provisoirement remplacées par des modèles en calibre 6,35 mm, surtout au sein des unités opérant en tenue civile. Ce sera le cas pour la Kriminal Polizei qui devra céder aux forces armées une bonne partie de ses pistolets Walther PPK.

Stock en version 6,35 Browning



Fabricant:
Franz Stock à Berlin, Allemagne.